4 anecdotes about jazz and saxophone in Japan

4 anecdotes sur le jazz et le saxophone au Japon

Vous êtes-vous déjà demandé en quoi le jazz et le saxophone diffèrent d'un pays à l'autre ? Après un mois passé au Japon, j'ai découvert des particularités surprenantes et amusantes qui le distinguent de l'Europe et des États-Unis. Accompagnez-moi pour découvrir comment pratiquer le saxophone dans les bars karaoké, repérer Syos dans Gundam et les charmantes touches personnelles des clubs de jazz de Tokyo !
Les duos de Jazz Mythiques En lisant 4 anecdotes sur le jazz et le saxophone au Japon 4 minutes

Je suis au Japon depuis plus d’un mois maintenant et je me suis rendue compte de choses concernant le jazz et le saxophone qui sont assez différentes ici de ce dont j’ai l’habitude en Europe ou aux Etats-Unis. J’ai aussi appris quelques anecdotes amusantes. J’avais donc envie de vous partager tout ça dans un nouvel article qui vous plaira j’espère.

 

1. Pratiquer le saxophone dans les karaokés

Au Japon, à moins d'avoir une maison à la campagne, on ne peut pas jouer du saxophone chez soi car on ne peut pas vraiment faire de bruit, même pendant la journée. Les musiciens vont donc répéter dans les bars karaoké... En Europe, les karaokés sont généralement des lieux où l'on chante devant un public, souvent dans une grande salle commune. Au Japon, les karaokés ne ressemblent pas à ceux que l'on trouve en Europe. Ils proposent de petites salles privées appelées "boîtes à karaoké", qui sont insonorisées et donc idéales pour jouer de la musique sans déranger personne. Comme les gens ne viennent pas vraiment chanter dans un karaoké pendant la journée, ça revient moins cher de louer une "boîte à karaoké" pendant la journée que de louer une salle dans un studio de répétition !

Certains étudiants, qui n'ont pas assez d'argent pour payer des karaokés tous les jours, sont contraints de répéter à l'extérieur, généralement sous un pont de train, de manière à couvrir le son de l'instrument, comme Dai dans le film Blue Giant...

 

2. Syos dans Gundam

Connaissez-vous Gundam ? Il s'agit d'une franchise populaire de science-fiction japonaise créée par Sunrise. Elle met en scène des robots géants appelés "mobile suits", le "Gundam" étant un modèle puissant et emblématique piloté par le protagoniste. La série, qui a débuté en 1979 avec "Mobile Suit Gundam", explore les thèmes de la guerre, de la politique et de l'humanité à travers ses différentes émissions de télévision, ses films, ses mangas et ses kits de modélisme. La franchise a eu un impact culturel important et compte de nombreux fans dans le monde entier.


Il existe également une statue géante de Gundam à Odaiba, un quartier de Tokyo, que je suis allée voir l'année dernière.

La musique du dernier jeu Gundam, intitulé "Mobile Suit Gundam Extreme VS Overboost", fait la part belle au saxophone alto, interprété par l'artiste Syos Brian Yasuhiro Seymour, sur son bec Syos sur-mesure ! Ce jeu est sorti l'année dernière, mais il est toujours joué dans la plupart des grandes salles d'arcade du Japon.


3. Flyers pour les prochains concerts

Tokyo est l'une des villes qui comptent le plus grand nombre de clubs de jazz au monde. Les plus célèbres sont Blue Note Tokyo, Cotton Club, Body and Soul, Shinjuku Pit Inn... Il y a aussi beaucoup de petites salles qui sont également agréables et chaleureuses.


Lorsque vous assistez à un concert dans une petite ou moyenne salle, il est courant que les musiciens viennent à votre table pour vous remercier personnellement d'avoir assisté au spectacle à la fin. Ils en profitent également pour vous donner des flyers pour leurs prochains concerts. Et ce n'est pas un petit flyer, c'est généralement un flyer joliment imprimé sur du papier glacé au format A4 !

 

4. Du Jazz partout

J'ai dit précédemment qu'il y avait beaucoup de clubs de jazz au Japon. Mais ce n'est pas le seul endroit où l'on peut écouter du jazz. En fait, il y a du jazz partout au Japon. Dans la plupart des cafés où je suis allée, il y avait du jazz, dans tous les supermarchés aussi, même dans la rue parfois on peut entendre du jazz !

continuer la lecture